LA VIE EST LE MOUVEMENT ,

LE MOUVEMENT EST LA VIE.

"Une peinture non pas abstraite mais symbolique, donc parlons d'une abstraction symbolique. Des couleurs vives appliquées par touches épaisses dont le relief circule sur un plan de couleur pure, dessinant des spirales, signes solaires, signes de vie en mouvement, ou des formes cellulaires qu'on dirait issues de l'espace intersidéral ou originaires des abysses marins, telle se présente la peinture de Galina Feskova.

 

Ce vitalisme spatial ou aquatique imprime un mouvement tourbillonnaire qui focalise l'attention du spectateur sur un centre invisible, situé au-delà de la peinture, qu'on imagine être le big bang originel de toute vie . Mais ce serait aussi bien l'embryon femelle pénétré par le les flèches du spermatozoïde, cette cellule matricielle de la naissance d'une vie, d'un astre, d'une galaxie.

La spirale solaire que l'on trouve chez les Guanches, indigènes disparus des Canaries préhispaniques, ou dans les pétroglyphes de la Vallée des Merveilles dans les Alpes ou parmi les graphes des parois rocheuses sahariennes, est ce signe universel que l'artiste retrouve mystérieusement, instinctivement, dans son imagination, reliant par là son art à la plus haute antiquité de l'Homme et de la civilisation.

Il s'agit d'un univers en expansion réduit au signal d'une peinture carrée dont le chiffre est sans cesse répété par l'artiste sur des couleurs saturées, et l'ensemble s'architecture dans une construction dynamique, complexe et simple, perceptible dans un coup d’œil, dont la poésie sensuelle ne lasse pas d'attirer le regard..."

Guy Denis, écrivain, galeriste, président de l'Académie luxembourgeoise.